Mots clés

Pour la région bruxelloise

Si vous êtes une PME dont le siège d'exploitation se situe en région bruxelloise ou un indépendant habitant en région bruxelloise, vous pouvez déposer une demande de subsides à la formation auprès du Ministère de la région de Bruxelles-Capitale. Informations générales et formulaire à télécharger sur ce site.

Manfred Prior: 15 interventions minimales avec effet maximum

« Interventions MiniMAX, 15 interventions minimales avec effet maximum. » L'art de poser les bonnes questions, ouvertes, aux bons moments. L’art de reformuler. L'art d'écouter activement. L'art de guider, L'art de faire bouger les choses. 15 interventions, 15 trucs et astuces linguistiques aisément transposables dans la vie de tous les jours. Un petit livre didactique et oh combien utile. 

« En tant que psychothérapeutes, consultants et coachs, les rencontres avec les patients ont toujours pour objectif de dégager de nouvelles voies et de nouvelles solutions. Dans ce livre, » explique Manfred Prior, l’auteur, « je vais essayer de démontrer comment ont peu obtenir un résultat maximal avec un effort minimal (…) ce petit livre permet d’aiguiser sa capacité communicationnelle, en prenant conscience des implications linguistiques échappant souvent à la perception et voilant la compréhension.  L’application de tournures sémantiques appropriées permet d’éviter les perturbations et les malentendus passant souvent inaperçus, sans toutefois devenir des modes d’emploi de la communication. »
 


« Manfred Prior saisit avec subtilité et intelligence des discordances du langage du patient et à la manière d’un artisan habile, il en répare les fêlures, » dispose le docteur Patrick Bellet, rédacteur en chef et fondateur du magazine « Hypnose et Thérapies Brèves », avant de rajouter : « Quelques mots simples, ordinaires, bien ajustés font pivoter le point de vue du patient et produisent l’effet qui détermine le changement. Avec beaucoup d’élégance et d’humour, l’auteur nous propose un livre ingénieux sur le langage des patients où tout thérapeute, spécialités confondues, trouvera des applications pratiques. »

Données techniques : « Interventions MiniMAX, 15 interventions minimales avec effet maximum », de Manfred Prior, 84 pages, éditions Le Germe.

Pour aller plus loin : Découvrez notre formation « Hypnose Ericksonienne, PDMY (EMDR) et Thérapie Brève, » avec Barbara Briqmane. Pour en savoir plus, cliquez ici ! 

« Cette formation a pour but de vous former à l’hypnose éricksonienne au PDMY (EMDR) et à vous permettre de les utiliser dans une approche systémique brève. 
Mon objectif premier est que cette formation, en plus des fondements théoriques indispensables soit la plus concrète possible. L’hypnose est un outil qui s’apprend en la faisant et en la vivant. De plus, l’intégration de journées de supervision de cas dans l’avancement de la formation, permettra qu’au fil des modules, la matière soit revisitée et intégrée dans des cas réels. 
Cette formation s’adresse aux personnes formées à la PNL  désireuses d’ajouter à leur pratique des outils qui se combinent remarquablement avec ce qu’ils utilisent déjà.

C’est aussi une aventure humaine, où l’on découvre ses propres ressources, où on libère sa créativité et où on apprend à faire découvrir à chacun les trésors qu’il possède en lui, » Barbara Briqmane. Pour en savoir plus, cliquez ici !

Categorie(s): Articles

Bases de la PNL, Lille

Du 7 au 10 mai 2015, l’Institut Ressources donnait la formation “Bases de la PNL”, à Lille, au centre Spitituel de Hautmont. Une première, et co-organisée avec Gilles Serpry, de “Excellence Attitude”. Ci-après, quelques photos, et quelques témoignages. 
 

« Belle découverte d’un outils puissant. Réel levier de changements concrets, de prises de conscience. »
 
« Formation de qualité. Energie de groupe de qualité. Très satisfait, »Y. B. Coach
 
« J’ai eu une grosse prise de conscience au cours de ce stage. L’apprentissage de la PNL m’a permis de faire le lien avec ma pratique énergétique et de la faire évoluer. Merci beaucoup, » K. V. Ingénieur R&D
 
« Si vous souhaitez progresser, de la connaissance de vous et des autres, pour mieux communiquer, alors vous avez fait le bon choix et vous allez découvrir la puissance de la PNL, » N.D, directeur
 
« Un cursus très riche d’enseignements, animé avec beaucoup de bienveillance, » A.P.
 
« Quatre jours de bouleversement, cela ouvre une multitude de possibilités ! Pourquoi je ne l’ai pas fait avant ? Merci, merci, merci François, » D.C.
 
« Merci pour cette découverte, à quand la prochaine formation ? »
Categorie(s): Articles

Témoignages : se montrer, être vu et s'exprimer en public

« Se montrer, c'est se regarder. Jouer la comédie, c'est dire la vérité. Être comédien, c'est être sincère. » Du 24 au 26 avril 2015 se déroulait la formation «  Se montrer, être vu et s’exprimer en public, » avec Christian Guérin, acteur, metteur en scène, maître-praticien en PNL, formateur, etc. Un merveilleux voyage de trois jours, et dont voici quelques témoignages.
 
 
“ Un stage qui fait bouger, au propre comme au figuré et dont l’impact va bien au-delà des 3 jours. Christian est un acteur et un pédagogue hors du commun et (trans)porte chacun de ses stagiaires dans des territoires dont ils n’avaient peut-être pas osé rêver,” C.P., formatrice-coach.
 
“ Un superbe, merveilleux voyage à la rencontre de soi grâce au groupe et à l’animateur ! Élargir sa zone de confort par le plaisir. Retrouver l’enfant intérieur et la joie de jouer, “ P. Y., Fonctionnaire.
 
“ Expérience tout à fait étonnante pour moi m’ayant permis de sortir de ma zone de confort en toute sécurité. Christian a su, grâce à sa construction subtilement intensive du stage, créer une progression personnelle étonnante, m’amenant de spectatrice à actrice et révélant quelques talents cachés, “ A.M.T., Consultante, Coach et Formatrice. 

“ Super expérience, très enrichissante à partager avec grand plaisir. Nous attendons la suite avec impatience. Merci, “ M. G.

“ Stage très riche d’expériences uniques à vivre, qui ne s’apprennent pas autrement que par la pratique et qui m’ont donné l’envie et les ressources de continuer à utiliser ces outils et la pratique du “théâtre” dans ma vie de tous les jours, “ P.L., webdesigner.

“ Ce stage fut une expérience très enrichissante et amusante. Il m’a permis de me sentir plus à l’aise devant un public et d’en apprendre également plus sur moi même.”

“ Le genre d’aventure en 4*4 que l’on referait encore et encore : un guide efficace et bienveillant, des découvertes dans le plaisir, que du bonheur, “ D. I.

“ A quand la suite ? Ce stage est un dépassement de soi, un saut d’obstacles au dessus de ses pires craintes et on en redemande !, “ F.R., Consultante.

“ Stage piloté de main de maître. Productions et progrès des stagiaires impressionnants. Pour tous publics et pas uniquement les avancés,” D.A., Consultant.

“ La qualité de ce stage a pour témoin une quantité mémorable d’expériences de référence, milles et milles moments d’émerveillement vis-à-vis de soi, vis-à-vis de la beauté et de la présence soutenante de l’autre, un plaisir vécu jusqu’au bout, un cadre de bienveillance magique. Regarder pour se montrer, quand le regard de l’autre devient une ressource et donne du sens à ce qu’on a envie de partager, exprimer, jouer. Merci à tous et à chacun, avant et pendant le stage,” B.G., Traductrice.

“ Un stage qui se vit, difficile d’avoir des mots assez forts pour le résumer ! Il y a un avant et un après. Je ne vois plus le regard de l’autre sur moi et mon propre regard de l’autre sur moi-même de la même manière. Je suis dans une très grande gratitude pour ce pas de géant, effectué durant ce week-end. Merci à Christian, à son savoir-faire, savoir-être, sa bienveillance extraordinaire et son humour juste parfait à mon goût,” D. M.V., Coach, Consultante.

“ Du début à la fin, un stage d’une qualité rare. Un voyage qui a semblé durer plus que 3 jours. Une très grande maîtrise du formateur animateur. Richesse des exercices, bienveillance. Un stage super conducteur en prise de conscience (et d'expériences positives) dans la joie, l’humour, la bonne humeur. A recommander sans réserve,” A.C., Coach-Enseignant.
Categorie(s): Articles

Réglement de compte à OK Corral: Homo sapiens, une nouvelle histoire de l'Homme

Dans le monde merveilleux de la science, c'est parfois règlement de compte à « O.K. Corral ». En PNL, en psychologie, on pourrait parler pour certains scientifiques (ou la plupart) à une tendance massive d’une identification à leur théorie. Une théorie est censée faire avancer la science plutôt qu'à la définir pour l’éternité.

Homo sapiens. Une nouvelle histoire de l'Homme, est un film documentaire réalisé par Thomas Johnson et qui présente une hypothèse très controversée sur l'origine et l'évolution de la bipédie humaine développée par la paléontologue française Anne Dambricourt-Malassé, comme le dispose Wikipédia.
À l'annonce de sa diffusion, une campagne de contestation a été menée par un chercheur du Muséum, « Guillaume Lecointre, lequel, dans une lettre ouverte, accuse la chaîne Arte et la maison de production de cacher la présence d'organisations américaines créationnistes. »
 
De leur côté, « les défenseurs de ce documentaire disent que les thèses scientifiques présentées n'ont jamais eu de liens avec le dessein intelligent (thèse d'une programmation intelligente) ni avec le créationnisme, arguant que les scientifiques observent des processus dits « non-darwiniens » qui ne font pas pour autant référence au Dessein Intelligent. »
 
Depuis, des paléontologues et des paléoanthropologues sont « intervenus dans ce débat, reconnaissent la qualité du travail d'Anne Dambricourt sur l'os sphénoïde, mais rejettent en bloc l'interprétation qu'elle tire de l'évolution de cet os pour conclure sur l'évolution humaine en général. » 
 

Homo sapiens une nouvelle histoire de l'Homme par samandari
Categorie(s): Articles

Cet Autre, ces Autres, par Ryszard Kapuscinski

« Il n’existe pas de cultures supérieures ni inférieures, il n’y a que des cultures différentes qui, chacune à sa manière, satisfont les nécessités et les attentes de ceux qui les partagent, » Bronislaw Malinowski, anthropologue, ethnologue et sociologue polonais.

« Lorsque je médite sur mes voyages à travers le monde – voyages qui ont duré de très nombreuses années –, j’ai parfois l’impression que les frontières et les fronts, les dangers et les peines propres à ces errances ont suscité en moi moins d’inquiétude que l’énigme, sans cesse présente, de savoir comment se déroulerait chaque nouvelle rencontre avec les Autres, avec ces étranges personnes que j’allais trouver le long de ma route,  » déclare le reporter et écrivain Ryszard Kapuscinski, lors d'une cérémonie pour laquelle il est nommé docteur honoris causa à l'université de Jagiellonski, Cracovie, le 1er octobre 2004.

Quelle attitude adopter devant l’Autre ? Comment le considérer ? Qui est-il ?

« En général, la notion de l’Autre a été définie d’après le point de vue du Blanc, de l’Européen », analyse Ryszard Kapuscinski avant de rajouter: « Mais lorsque, aujourd’hui, je me promène dans un village éthiopien au milieu des montagnes, derrière moi court un groupe d’enfants hilares ; ils me montrent du doigt et crient : « Ferenchi ! Ferenchi ! » Ce qui signifie, justement, « autre », « étranger ». C’est un petit exemple de l’actuelle déhiérarchisation du monde et de ses cultures. Il est certain que l’Autre m’apparaît, à moi, différent ; mais il en est de même pour lui. Pour lui, je suis l’Autre. Dans ce sens, nous sommes tous logés à la même enseigne. Tous les habitants de notre planète sont des Autres face aux Autres : moi face à eux, eux face à moi. »
 
Des réactions de l'Homme face à l'Autre. « L'être humain a toujours eu trois réactions différentes face à l’Autre, » dispose Ryszard Kapuscinski, avant de renchérir: « il pouvait choisir la guerre, s’isoler derrière une muraille ou engager un dialogue. Tout au long de l’histoire, l’homme a hésité devant ces trois options et, selon sa culture et l’époque à laquelle il vivait, il a choisi l’une des trois »
« Quand la rencontre avec l’Autre se solde par l’affrontement, » se lamente le journaliste, « cela aboutit généralement à la tragédie et à la guerre. Or la guerre ne produit que des perdants. Parce que l’incapacité à s’entendre avec les Autres, de se mettre dans leur peau, révèle la faillite de l’être humain et pose la question de l’intelligence de l’homme. »
 
Et avant, l'Autre et le Divin. « L’image de l’Autre était fort différente à l’époque des croyances anthropomorphiques, quand les dieux pouvaient revêtir l’aspect humain et se comporter comme des personnes. En ces temps-là, on ne savait jamais si le voyageur ou le pèlerin venant à notre rencontre était dieu ou homme. Cette indétermination, cette étonnante ambivalence constitue l’une des sources de la culture de l’hospitalité, qui exige un traitement magnanime du visiteur ; un visiteur dont la nature n’est pas identifiable. »

« Nous sommes l'un pour l'autre des pèlerins qui, le long de chemins divers, peinons vers le même rendez-vous, » Antoine de Saint-Exupéry.
« Toute personne arrachée – volontairement ou non – à sa culture en paie le prix fort, » assure Ryszard Kapuscinski: «  C’est pourquoi il est si important de posséder une identité propre et définie, ainsi que la ferme conviction de la force, de la valeur et de la maturité de cette identité. Ainsi seulement l’homme peut affronter avec sérénité une autre culture. Dans le cas contraire, il aura tendance à s’enfermer dans sa cachette, à s’isoler, craintif du monde qui l’entoure. D’autant que l’Autre n’est que le reflet de sa propre image, comme lui-même l’est pour l’Autre – un reflet qui le démasque, le met à nu, choses que, en général, on préfère éviter. »

Nous devons dialoguer et comprendre l’Autre. « Ma longue expérience de cohabitation avec un Autre très éloigné de moi m’apprend que seule la bienveillance à son égard est susceptible de faire vibrer en lui la corde de l’humanité commune. »

« Il n'existe rien de tel pour dissiper les préjugés que la connaissance de nombreux peuples aux coutumes, aux droits et aux opinions différents ; la diversité qui, au prix d'un petit effort, nous apprend à rejeter ce par quoi les hommes se différencient et, par la voix de la nature, à remarquer ce en quoi tous les peuples sont compatibles : car les premiers droits de la nature sont les mêmes pour tous les peuples. N'offenser personne, reconnaître à chacun ce qui lui revient, » Albrecht von Haller, médecin, poète et naturaliste suisse.
 

 

- A lire. “Cet Autre,” de Ryszard Kapuscinski.82 pages, éd. Pocket. Qui reprend le thème des 4 conférénces données par Ryszard Kapuscinski: - “ Conférence de Vienne, “ Institut für die Wissenschaften vom Memschent, Vienne, du 1 au 3 décembre 2004 - “Mon Autre”, Colloque international des écrivains, Graz, le 12 octobre 1990 - “L’Autre dans le village global”, Ecole supérieure européenne Jozef Tischner, Cracovie, le 30 septembre 2003 - “Rencontre avec l’Autre - défi du XXIème siècle”, Université de Jagiellonski, Cracovie, le 1er octobre 2004.

Categorie(s): Articles

p.n.l. - praticien - programmation neuro-linguistique - cours pnl - développement personnel - développement professionnel - formation programmation neuro-linguistique - formations certifiantes - initiation pnl - institut pnl - pnl entreprise - praticien en pnl - ressources pnl - stage programmation neuro linguistique - thérapie - bases pnl - formation pnl - santé et pnl - école pnl - maître-praticien pnl - perfectionnement - pnl France - methode pnl - pnl Suisse - pnl psychoterapie - chamanisme - formations en programmation neuro-linguistique